dimanche 29 novembre 2009

La Syrie accuse, mais la Jorda nie.

Comment on dit, déjà, quand on n'a pas été foutu de pondre une note sur son blog depuis plus de 2 mois ?

On barratine ? On fait style-genre on a "été over-busy, mec, tu vois, trop de trucs à faire de partout, trop d'opportunités, trop de portes à pousser, trop de fenêtres sur le monde à ouvrir et et cette saleté d'interrupteur à changer, quoi" ?

Ou alors on meuble avec des photos de chatons ? J'aime pas les photos de chatons. J'ai pas de chatons. Le chaton était l'arme qui a assuré la survie de la race féline à travers les ages. Aujourd'ui c'est la plus terrible plaie de l'Internet, devant les spammeurs nigérians et la publicité autour du compte Twitter de Frédéric Lefebvre. Si les chats de Cléopatre avaient été des bergers allemands, les pyramides seraient encore en activité, et la page d'accueil de la moitié des blogs en aurait été changée.

Ou alors, on est le meilleur blogueur BD du monde, on a vraiment du talent, bref on s'appelle Boulet, et on fait une longue et hilarante note pour expliquer que :

  • des fois, on n'a rien à dire (vous voyez, c'est pas que moi)

  • les chatons, c'est mal (vous voyez, c'est pas moi qui le dit)



Mais moi, j'ai pu prouver à maintes reprises mon absence totale de capacités graphico-gagesques. Alors à la place, je vais narguer mon monde en disant que pendant ce temps là, je suis parti voir si j'y étais en Jordanie. Et que comme j'ai des copains géniaux qui ont emmené quelques-un des ces bidules éléctroniques qui servent à capturer des souvenirs, j'ai même des photos à montrer. Là, par exemple, c'est les clichés d'une copine, que je remercie par avance (vu que je l'ai pas prévenue et que si j'ai pas de bol elle va me demander des royalites :P)

Alors on commence en gros par le commencement : la Jordanie, c'est des cailloux. Des cailloux vus d'en haut :



Des ânes, avec des gens dessus, qui descendent le long des gros cailloux d'en haut pour aller voir les gros cailloux d'en bas :



Des gens qui suivent les ânes (Deborah, je sais, "c'est toi, l'âne !") et qui constatent que les cailloux, c'est joli aussi, d'en bas, du moment que ça tient:



Et au bout de quelques heures de marche dans les cailloux d'en bas (en l'occurence, le Wadi-Gouer, un canyon entre Chobak et les environs de la Mer Morte), un cadre idéal pour tourner la scène de l'oasis de notre prochaine super production (et boire le 12eme thé à la sauge de la journée):



Je pourrais narguer encore plus et dire que la vraie aventure de la journée, en plus de la traversée du canyon, a été de deviner qui allait se mouiller les chaussures dans les quelques centimètres d'eau de la rivière, et payer l'apero au retour. Mais bon, c'est pas mon genre, et à la place je préfère finir par un joli coucher de soleil au milieu du désert :



A ce moment là, il faisait beau, on était fourbus mais heureux, et loin, si loin de là, alors que j'avais le dos tourné (et même pas vers la Mecque, je suis nul en geo), l'AJ Auxerre s'apprétait à prendre la 1ère place du championnat de France du Ligue 1. Oui, je sais, ça n'a rien à voir avec l'houmous, et c'est déjà finis à cause des parisiens, des bordelais et de l'arbitre de touche (depuis quand on l'ouvre quand on est arbitre de touche ?), mais ça faisait 7 ans que j'attendais ça, et je savais très bien que ça ne durerait qu'une semaine, alors j'en profite, na.

Tout ça en attendant que plus de copains super sympas n'envoient des photos, et qu'on puisse vraiment gonfler notre monde avec une soirée diapo chiante en bonne et due forme, non mais !!

(Crédit photos : E.R. Mais non, pas "Urgences", E.R, quoi. Elle comprendra.)

jeudi 24 septembre 2009

Tout est dans la coupe de cheveux



Voila, à force de parler de toubibs, il fallait bien que je finisse par faire une blague de psy.

Spéciale dédicace à mes potes de terminale qui m'ont appellé dawson pendant un an, juste à cause de la coupe de cheveux. Alors que moi, je fait pas mon auto-psychanalyse à chaque fois qu'on me dit bonjour. Et que j'aurais jamais laissé partir la jolie brune. Quoique, maintenant que j'y pense...

C'est marrant comme il y a finalement peu de personnage de psy 'récurrents' dans les séries. Les scenaristes doivent être des gros névrosés (ou alors des gros consommateurs de psychotropes), parce que dès qu'il y a un psy dans un série télé, c'est forcément un personnage de messie paternaliste qui a réponse à tout alors que le personnage principal est au bout du rouleau. Dernier exemple en date : le très bon premier épisode de la dernière saison de House, où notre diagnosticien préféré se fait aider par un psy sursavant et surpuissant. (oui je sais, vous qui restez dans la légalité et sur TF1, vous avez une saison de retard, moi je m'en fous, j'attends hadoken, et tant pis -- ou l'inverse). J'aimerais bien voir un perso de psy qui n'y arrive pas, qui a envie de taper ses patients, ou les parents de ses patients, ou la télévision que regarde les parents de ses patients, etc...

On s'était bien marré avec une copine psychologue quand on avait vu une de ces navrantes comédies françaises où le psy est le personnage omniscient par excellence, donneur de conseil inpénitent, et qui peut résoudre tout vos problèmes en trois discussions et deux épisodes. Alors que craint qu'un psy ne puisse faire son boulot que sur la durée, et dans la douleur. Perso, j'espère ne jamais être vraiment dépressif, parce que rien qu'à l'idée de devoir aller voir un psy régulièrement, ça me déprime.

Pour la peine, la série qui parlait peut être le moins mal de dépression (encore qu'il faudrait l'avis d'un vrai psy), c'était Ally McBeal (oui je regarde des séries de gonzesses, et je vous emmerde). Parce que cette fille était vraiment folle, et que d'un épisode à l'autre, ça allait mieux, puis moins bien, puis beaucoup mieux, puis beaucoup moins bien, et que finalement chaque remontée de pente s'accompagnait toujours d'une rechute desespérante.

Et le fan était lui aussi brinquebalé du sommet de la montagne au fond du gouffre : d'accord, y'avais du Barry White, mais il fallait supporter Lucy Liu. Bien sur, Peter MacNichols est l'autre homme le plus drole du monde, mais dans la vraie vie, Rosa de Palma est lesbienne.

Le monde est cruel. J'espère qu'il a un bon avocat.

Et un bon psy.

vendredi 18 septembre 2009

Est-ce que je danse, moi ? Non, bon, alors...

J'ai jamais rien compris à la danse. Et ça m'a toujours énervé. C'est pour ça que j'en voulais secrètement à Patrick Swayze, Sim et Filip des 2Be3 (oui, j'avoue, c'est moi qui est fait le coup). Moi qui prie très fort pour n'écraser les pieds de personne (et surtout pas les miens) quand j'ose après moultes efforts et tergiversations inviter une fille à mal danser (ma catch line est "Tu sais danser le rock ? Non ? Tant mieux").

Alors quand je vois des gens faire ça, et ben je suis un peu jaloux :



Ca énèrve, hein ?

Et puis j'ai revu aujourd'hui la sublissime video "Where the hell is matt", et en fait ... en fait, danser, c'est cool, faîtes le.



Bon, je devrais pas être jaloux, en plus, il y a aussi des toulousains qui font ça très bien :



Et pour couronner le tout, j'ai découvert une autre video, (pour ceux qui parlent la langue de Britney Spears, désolé), dans lequel le Matt en question se moque gentillement de tous ses détracteurs (sûrement des jaloux, comme moi), qui avaient évidemment hurlé au "fake" au bout de dix secondes de son clip :



Je serais politicien, je chierais dans mon froc. En fait, le monde serait remplis de gens pas si méchants que ça, qui aiment bien remuer leur corps dans tout les sens sans avoir peur du ridicule, et surtout, avec un bon téléphone portable, on peut organiser des manifs d'un genre nouveaux. Vous imaginez quand la CGT découvrira comment fonctionne Internet, dans une trentaine d'années ? Je tremble.

Enfin faut pas pousser non, plus. Les opposants iraniens l'ont prouvé : Twitter, pour organiser des manifs, c'est pratique ; mais les dictatures pour organiser une élection, c'est toujours pas le pied.

A propos d'Internet et de politique, certains ont réussi à rater l'affaire, alors il faut vraiment, mais alors vraiment que vous alliez tout de suite sur Désirsdavenir.com, le "nouveau site de Segolène Royal", qui se passe de tout commentaire, mais pas de rire, c'est déjà ça. (Attention, j'ai bien dis .com, parce qu'il y aussi un desirsdavenir.org qui est moins immédiatement rigolo (c'est à dire qu'il faut effectivement *lire* les articles du site pour éventuellement se fendre la poire, mais bon, là, c'est à vous de voir). On ne va peut être pas tardé à apprendre que la version moche était une diversion, pour donner l'air réussi à la vraie version...ou autre coup tordu comme on les aime rue de Solferino et dans le Poitou).

Bref, y'a de quoi faire la fête ce week end. Profitez en !!

mercredi 16 septembre 2009

Activités de rentrée

Bon, c'est pas tout ça, il faut reprendre les activités extra-professionnelles.

Moi pour ma part, je reprends bientôt l'improvisation théâtrale, et je ne dis absolument pas ça pour faire de la pub aux copains qui jouent ce samedi 1619 septembre au restaurant "Les marins d'eau douce" à la salle Limayrac, avenue Jean Rieux, contre une équipe venue tout droit du Quebec. Parce que si je voulais faire de la pub, je finirais par vous coller un lien vers le site de l'asso La Bulle Carrée, et ce serait déontologiquement inacceptable sur un blog aussi pointilleux que le mien sur l'absence totale de publicité, à part pour NoLife (au fait, abonnez vous.)

Mais vous, quelle activité allez vous choisir pour égayer vos mornes semaines professionnelles, maintenant qu'on a plus le droit ni de s'endormir, ni de s'égorger en réunion ?

Pourquoi ne pas se remettre aux danses de salon ? Le rock, pour être à l'aise au marriages de l'été prochain ? La salsa, pour draguer au Puerto Habanna le mercredi soir ?



A moins que vous soyez putôt art créatifs, peinture, poterie ..



Ah, évidemment, les plus chanceux qui habitent sur la côte peuvent toujours reprendre le surf, mais est-ce encore vraiment la saison ?



Sinon, il reste la possibilité de donner de son temps pour aider ceux qui en ont vraiment besoin, mais là c'est tout de suite plus compliqué ...



Bref. De toute façon, je vous connais, vous allez sûrement passer tout votre temps libre à répéter les chorés de Michael Jackson dans votre salle de bain. Quel manque d'originalité. Vous ne méritiez pas Sim !

Et puis comme disais à peu près un garagiste : "Tout ça, ça nous ramènera pas Filip des 2be3 !"

Je pense que les services nécro de tous les journaux du monde vont avoir une prime exceptionnelle cette année. Ou alors il y a une startup à monter autour d'un site "MortDuJour.com", où tout le monde viendrait collectivement faire l'éloge funèbre du décédé célèbre quotidien. Avec des bandeaux de pub pour Roc Eclair.

Et un premier article consacré aux concepteurs de la nouvelle version de Desirdavenir.com, qui doivent normalement être morts de honte hier soir aux alentours de 17h.

RIP à tous.

(PS : Si vous n'avez rien compris, chez lecteurs de Facebook qui-ne-voyez-pas-les-vidéos, et ben allez voir là-bas si j'y suis.. et que vous avez deux minutes à perdre).

dimanche 13 septembre 2009

C'est la rentrée

Et pendant qu'on avait le dos tourné ...

... Michael Jackson *et* Sim nous ont quitté ...

... les Beattles ont sorti un nouvel album ...

... la France a fait des match nuls tout nuls et des matchs nuls héroïques (enfin, en foot je parle. Dans les autres sports, Rinner est champion du Monde du Judo, on a une championne du monde de BMX, les volleyeurs sont en finale de l'euro ) ....

... j'ai tenté de rattraper Dollhouse, et c'est toujours un peu chiant ...

... des hommes de droite et de gauche ont dit des conneries et lancé des mesures de droite et de gauche, ont eu des engueulades de droite et de gauche, et se sont posé la vraie question qui préoccupe tous les Français : qui en 2012 ?

... Johnny Depp a sorti un film joli, mais chiant, et Tarrantino et Pixar on sortis les meilleurs films du monde de l'été, enfin jusqu'au prochain Burton, quoi ...

... on a gagné des taxes et des primes ...

... on a pique-niqué avec les bloggeurs de Toulouse Carnet ...

... il va bientôt y avoir un nouveau volume du Guide du routard galactique ...

... et pendant ce temps là, Niculae a marqué un but.

Bref, il était temps qu'on rentre.

mardi 11 août 2009

Où ça ?



Bon je commence à être à court de toubibs, là ...

Et du reste, je suis tellement à la ramasse que je ne sais plus quelle est la dernière saison de Lost qui soit passé en France, mais dans tous les cas, j'attends la prochaine (et avant-dernière ? dernière ?) saison avec une impatiente digne des tous débuts de la série.

Mais n'empêche, qu'est ce qu'on va regarder quand Lost, House, How I met et autres seront aussis terminées que BSG, Friends et Hêlene et les garçons ?

Heureusement qu'il nous restera toujours "Plus Belle la Vie".

dimanche 9 août 2009

jeudi 6 août 2009

Dr Holmes, I presume ?



J'ai dis que j'arretais les blagues sur Urgences. Pas les blagues sur les séries télé avec des toubibs. Non mais.

Bon en même temps, House est-ce vraiment une histoire de toubibs, ou simplement la seule version potable des Experts ;) ?

Sinon, rien à dire de drôle sur House, a part que pour les trois qui n'auraient pas remarqué, il y a bien pleins de références à Sherlock Holmes (Holmes = Home = Maison = House, Wilson == Waston, etc..., les enquêtes, etc). Que comme tout le monde, j'attends le début de la prochaine saison (et que dès que la dernière saison passe en France, soyez gentils, regardez là, surtout la fin).

Et que j'ai beau chercher, dans ma mémoire, c'est jamais un lupus.

mardi 4 août 2009

They were on a BREAK !!!



Désolé, la blague est nulle, mais après un marathon Friends de 6 mois, j'était obligé. (Et oui, après 10 saisons, et avec des trucs à faire dans la vraie vie, maintenant, un marathon Friends, ça prends 6 mois. Ah, l'époque où il suffisait de quelques nuits au foy ... pouf pouf)

Du reste, la blague était tellement nulle que les vrais auteurs de Friends avaient rien trouvé de mieux que de faire venir Clooney et Wyle le temps d'un épisode, dans le rôle de ... deux toubibs qui draguent. Je ne sais plus si Clooney demande un café, mais il y a un sombre histoire d'assurance maladie, et c'est un des rares épisodes pas très drôle de la première saison, qui est la meilleure du monde comme tout fan de Friends vous le dira, entre autre parce que l'acteur qui joue Chandler n'est pas encore toxicomane, que Rachel joue plus que ses cheveux, que Monica n'est pas encore liftée, et moi il faut vraiment que j'arrête les phrases de deux paragraphes, j'étoufe, pitié, de l'air.

Bon promis, j'arrête les blagues sur Urgences. J'ai pire en stock ...

dimanche 2 août 2009

L'arche de Noah



Au début, dans Urgences, Carter, c'était le petit jeune, le bleu, le souffre douleur avec qui ont pouvait faire toutes les blagues pourraves.

A la fin, Carter, c'était le seul qui avait survécu du début (c'est à dire à ne pas avoir été viré, poignardé par un psychopathe, démembré puis écrasé par un hélicoptère, etc...)

Sinon, l'acteur qui jouait Carter est aussi plus connu des geeks pour avoir interprété le rôle de Steve "Apple-dominera-le-Monde" Jobs dans Pirates Of Silicon Valley, qui racontait aussi l'histoire de Bill Gates (au passage, traiter Bill Gates de pirâte fera marrer, enfin surtout moi.)

Il s'était même amusé à le remplacer le temps d'un début de "keynote" (désolé, ça fera rire que les copains....)

vendredi 31 juillet 2009

Géant Vert (ou Dr Greene, je sais plus...)



Et oui, il m'a moi même fallu quelques minutes pour m'en rendre compte, mais l'endroit où j'avais déjà vu Anthony Edwards, alias Mark Greene de Urgences, c'est sur cette vielle VHS 240 usée jusqu'à l'os sur laquelle figurent à la fois "Top Gun" *et* "Gremlins" (l'un et l'autre faisant respectivement partie de nos film cultes, à mon frangin et à moi).

J'en ai eu quelques unes de cassettes à répétitions .. 'Gremlins', 'Goonies', 'Ghostbusters', et (mais là j'ai honte), "Grease". Ca devait être ma période "G". Y'avais aussi "Retour vers le futur" et les "Indiana Jones"... comment ça j'ai commencé la geekerie très tôt ?

Je me demande si mes neuveux se souviendront dans 15-20 ans des DVD qu'on leur offre aujourd'hui ... Ce sera quoi le film culte des gamins d'aujourd'hui ?

En tout ças j'espère que y'en a pleins qui iront voir "Là-haut", le dernier Pixar, qui est très très très bien mais je vous ai rien dis.

mercredi 29 juillet 2009

What else (do we have) ?



Après 15 saisons, la série Urgences touche à sa fin. Qui se souvient qu'avant cette série, George Clooney était un parfait inconnu tout juste aperçu dans "Le retour des tomates tueuses" ?

Après, sa carrière a décolé, mais depuis Batman & Robin, il a abandonné la médecine et le cinéma, pour devenir stagiaire dans le tertiaire. Pour l'instant, il fait le café, mais il a bon espoir de bientôt passer à la photocopieuse.

mardi 28 juillet 2009

Mathématiques anti-racistes

Dans la série "on apprend des trucs sur wikipedia" ...


Pour (peut-être) comprendre la "blague" : Anti-racist mathematics

Désolé.

lundi 20 juillet 2009

On a marché sur la \< Erreur 1202 \>

Arte est en train de passer un reportage sur le programme Appollo. Tout ça pour célébrer les 40ans du premier alunissage. (PS : à tous les sondeurs du monde ; il y a 40 ans, j'étais profonds dans les corones de mon papa, qui lui était probablement en train de regarder la télé).

Il viennent de parler du moment ou l'ordinateur central du module lunaire à planté (juste avant l'alunissage, forcement). Mais ils ont aussi donnée l'explication : visiblement, c'est parce que l'ordi recevait trop de donnée. Pourquoi direz vous ? Et bien parce que l'ordi recevait des données du "radar d'approche" ET du "radar de rendez-vous". Pourquoi ? Parce que Buzz Aldrin, qui avait un nom rigolo et qui se passionnait pour les "rendez-vous" dans l'espace, avait laissé le radar de rendez-vous allumé.

Contrairement à ce que la procédure lui demandait de faire.

Le commentaire de Buzz ? "Ca n'avait pas été prévu par les gars du MIT. Ils sont un peu bornés".

J'ai eu envie de hurler. L'archaïque programmeur au fond de moi n'a pas pu s'empecher de penser à tous ces pauvres ingénieur qui en ont chié pendant des mois pour arriver à faire réaliser les calculs d'alunissage à une becanne même pas digne d'une calculette d'écolier d'aujourd'hui. Et aux interminables réunions ou ils se sont demandé comment ils allaient réussir à récupérer assez de mémoire, d'I/O, de CPU et je-ne-sais-quoi-d'autre pour que l'alunissage réussisse.

Ils y en a même forcément un qui a *vu* cette erreur pendant les années de tests. Et c'est lui qui a annoncé la mauvaise nouvelles à ces collègues : "guys, we have a problem".

Et puis un jour il y en a un qui a trouvé la solution : "bon, il faut qu'ils coupent tous les radars, et ça peut marcher". Et ils ont testé, et ils ont taffé, et ils ont changé les procédures, et puis ils sont passé au problème suivant, parce qu'il y a quelque chose qui provoquait l'erreur 1203, et il fallait le gérer.

Et voila que Buzz Aldrin décide que non, désolé, il laissera le radar machin chose en marche, tout ça pour que Neil Amstrong puisse faire son beau et alunir à la pogne, parce que bon, quand même.

La prochaine fois qu'un utilisateur provoquera un bug dans mon appli en faisant un truc qu'on avait pas prévu, je le remercirais, et j'ouvrirais un bug. Si c'est un truc qu'on avais prévu, je l'appellerait Buzz. Et je lui dirait de passer en manuel, si c'est comme ça.

jeudi 2 juillet 2009

Still Alive...

Comme certaines personnes commencent à se demander si je ne passe pas ma vie à écouter de la J-POP tout pourrie, je fais la mise au point qui s'impose : non, des fois j'écoute des trucs encore pire.

Par exemple je viens de recevoir le DVD 'Best.Concert.Ever' de Jonathan Coulton, genre de Troubadour pour geek dont j'ai déjà du causer deux trois fois, mais bon, vous savez ce que c'est, la mémoire, ma bonne dame.

Jonathan Coulton s'est fait connaître (enfin en tout ças de moi) en composant le générique du meilleur-jeu-video-du-monde-de-l'histoire-de-2007-alias-Portal (pour info, le Erny Awards du MJVDM de 2008 a été décerné à World of Goo, et celui de 2009 sera décerné à Braid avec un peu de retard dès que j'aurais le temps d'y jouer, et cette parenthèse est BEAUCOUP TROP LONGUE, N'OUBLIEZ PAS DE RESPIRER). La chanson s'appellait Still Alive, et elle était interprétée par le méchant du jeu, une IA maniaco-dépressive et paranoïaque avec une voix de gonzesse (je vous ait dit que c'était le meilleur jeu du monde ?). Mais Coulton avait avant celà passé un an à publier une nouvelle chanson par semaine, avec des thèmes vachement divers et vachement variés, mais quand même très marqués.

Et donc je viens de recevoir le DVD, et je vous conseille vivement d'aller écouter les morceaux (allez taper Coulton sur un certain service de vidéo que je ne citerais pas parce ça ferait de la peine aux copains.) Surtout si vous maitrisez la langue de Britney Spears, parce que les textes sont vraiment fendards.


Musicalement, on est dans un genre de folk rigolote, Coulton à une guitare, une jolie voix, un sens de la mélodie qui tue (ces chansons ont autant de mal à me sortir de la tête que les plus vénérables Cabrel, et c'est pas peu dire), et des copains qui viennent jouer du Ukulele. C'est pas le concert de U2, mais c'est d'une efficacité terrible, et j'attends avec impatience que gillo apprenne à en jouer une ou deux ;)

Niveau thèmes, c'est du grand n'importe quoi. Par exemple, "Tom Cruise Crazy" pose un problème de base : vous vous rendez compte que Trom Cruise doit être vachement triste d'être le seul être au monde à ne pas pouvoir être fan de Tom Cruise ? "Code Monkey" raconte la journée standard d'un codeur moyen comme vous & moi (enfin moi c'est sur, et bon comme il y a au moins Lionel qui lit...). "You're my moon" est la déchirante lettre d'amour d'un satellite de Pluton à sa (presque) planète préferrée...

Coulton parle aussi de son enfant ("You ruined everything"), d'amours de jeunesses contrariées ("The future soon"), d'amours en exterieurs pas contrariées du tout ("1st of May"), de fractales et de zombies ("Re : Your brain", ou le croisement improbable de "The Office" et "La nuit des morts-vivants").

De la science, des sentiments et des monstres ... ça ne vous rappèlle rien ? Et oui, c'est un peu xkcd en musique, et donc très très très orienté geek bisounours. Oui, je suis coeur de cible et j'emmerde les marketeux.

Bref, ecoutez donc si vous avez cinq minutes à perdre, et suivez les conseils de "A talk with de george" (encore désolé pour les anglophobes, je sais pas traduire) :

(...) enjoy yourself and do the things that matter
Cause there isn't time and space to do it all
Love the things you try, drink a cocktail,wear a tie
Show a little grace if you should fall...

Don't live another day unless you make it count
There's someone else that you're supposed to be
Something deep inside of you that still wants out
The shame on you if you don't set it free...

dimanche 7 juin 2009

Le post déprimé d'après élection

Fin de cette campagne, qui se sera terminé, quoi qu'on en dise, de façon rigolote.

60% des Français sont contents. Il a fait beau aujourd'hui, ils ont joué au boules, souhaité bonne fête à leur maman (alors que moi j'ai réussi à zapper, shame on moi), et quelle que soit le sujet sur lequel on leur demande leur avis, de toute façon, ils s'en cognent.

Vivement la dictature, qu'on profite tous de nos dimanches !

Sur les 40% qui ont fait l'effort surhumain d'aller jusqu'au bureau de vote au péril de leur grasse-journée, il y en a encore 30% qui sont très très contents. Donc tout va bien !

Comme quoi il y a des réalités profondes qui ne changent pas : les gens sont des feignasses, les sondages se trompent, la télé fait les votes, et à la fin l'UMP gagne et Clermont perd.

Dans mon bureau de vote, Patrice Drevet a fait un score honorable. Et partout ailleurs, les Verts ont gagné le droit de redevenir l'allié principal des socialistes pour perdre les prochaines élections. Rigolo, non ?

Au rayon fait divers, Le Pen a été re-élu(s). Il me semble que Dieudonné, non.

Pour résumer, grande victoire de la pétanque, de Johnny Halliday et de Yann Arthus-Bertrand.

Tant mieux pour eux !! Et vivement les régionales (qui sont en général une élection moins rigolote, mais bon, on fait avec ce qu'on a.)

Allez, c'est pas tout ça, la fin de Home, et au dodo.

samedi 6 juin 2009

Le post déprimant de veille d'élection

Attention, ça va aller très vite, et désolé mais tout est en anglais, mais dans la série "je vous jure, y'a plus cynique que moi" :

PS : désolé aux ayant droits, je suis sûr que toutes ces videos sont protégées et qu'on n'a pas le droit de les montrer et encore moins de les regarder, je m'excuse, vous aviez qu'à pas faire des trucs drôles on en serait pas là.

Ah, l'amour, par Don Hertzfeld

Vous avez déjà trouvé que c'était compliqué de draguer ?



I guess you'll do

Vous avez déjà trouvé déprimant le rituel de la drague ?



(Note au copains : je ne suis absolument pas d'accord avec la video. Marriez vous, faites des gosses, ayez des chiens, soyez heureux. Screw pessimism)

Boyfriend with Health Benefits

Vous savez ce qui fait *vraiment* réver une fille ?



Ah, je vous jure, ces gens aigris, quand même...

Et sinon, si je vous dis que cette nuit j'ai révé que j'oubliais d'aller voter, vous me croyez ? Faut vraiment que ça finisse.

jeudi 4 juin 2009

Les européennes, un élection rigolote - mais faut pas déconner quand même

Bon, j'ai pas résisté, je me suis tapé le grand-débat-service-public de France 2.
Bon, comment dire ... c'est moins rigolo que le reste de la campagne.

J'en avais lu des trucs horribles, le débat était hyper violent, antidémocratique. Moi j'ai vu juste un gros troll très mal géré. Et ça me rappelle le boulot, même si je ne sais toujours pas si Bayrou utilise vi ou emacs.

Bon d'abord, le débat est organisé à la Chabaud. C'est le bordel. On commence par faire causer les gros ensemble, puis les moyens, puis on ajoute quand meme les petits parce que bon. Meme Melenchon est enervé. Chabaud est relou. Elle coupe presque tout le monde. Et c'est quand même le bordel.

Danny Cohn-Bendit est crevé, vraiment. Il gueule, mais il est crevé. Si il fait pas une crise cardiaque avant la fin de l'emission...

Le duel PS - UMP est chiant ; le duel Bayrou - DCB est un peu triste (mais finit bien, il sont tous contre Baroso, et en vrai, ces deux là ... le reste du débat, il le passe un peu à jouer les deux vieux du Muppet Show, et j'adorre.)

De Villiers raconte comme d'hab un peu nawak, mais déjà il ne voit pas mosquées secrètes (remarque, il ira quand meme pas sieger non plus, faut pas déconner)

Le Pen n'ose quand même pas répondre sur l'euro. Le Pen : "nous n'avons pas une vision commerciale de la politique" (oui ca c'est vu ...)

DCB obligé de dire que Le Pen a raison, j'aurais tout vu ...

La TNS-SOFRES-Logica pose des question à la con, avec des reponses à 3 tiers (oui, non, je m'en fous)

Bertrand a osé dire "Sarkozy" ET "Merkel" dans la même phrase. Il va se faire engueuler.

Le salaire minimum par pays (mais bon on dit pas lequel :P ) (ah si, et melenchon fait un calcul presque raisonnable, et tout le monde à l'air d'accord ... ou pas)

'Le traité de Lisbonne interdit les harmonisations sociales' (gne ????)
Le Traité de Lisbonne, c'est tellement réussi que tu peux sortir un article qui dit n'importe quoi dedans, on est à peu près sur de tomber juste. Je pense que l'article 289B me garantit le droit à boire une bière samedi soir.

Ah, il y'a eu une directive sur le travail intérimaire ???? Merde, c'est sympa de nous le dire :P

Besancennot & Melenchon on pas le droit de causer, ou quoi ?

Il n'y a que trois candidats pour l'instant (melenchon, le pen, de villiers)

C'est dingue comme tout le monde peut dire des trucs ou son contraire. Ah, si les gens avaient parlé d'Europe avant ...

Attention, Marinne nous le dit : "Dans deux mois y'aura plus de producteurs de lait !!!"

De Villiers a des relants altermondialistes "l'OMC, ou plutot l'Organisation Commerciale du Monde, c'est un système ou les pauvres des pays riches enrichissent les riches des pays pauvres" (ca a au moins le mérite d'etre joli)

C'est marrant, on veux une europe qui impose des salaires minimum au roumains mais qui n'a rien le droit d'imposer quoi que ce soit à la France...

Martine Aubry fait de la politique pour "changer les choses". Ca nous rassure.

Bon je la pose une dernière fois la question : c'est QUOI un licenciement financier ou boursier ?????

Marinne Le Pen s'énerve, tout ca va mal finir ... Elle veut qu'on parle "un peu de la France" :D

Qu'est ce qu'elle est mauvaise Chabaud...

De Villiers se mets à être d'accord avec des gens de la CGT, on aura vraiment tout vu.

Besancennot se retient, il a envie de partir en manif, et il veut piquer des sous

Ils ont quand meme parlé de pinnard. Besancennot propose de picoler un coup pour détendre tout le meonde (il a pas forcément tord). Et on ne sait toujours pas si Barnier a voté pour ou contre cette saleté de loi !!! Enfin quand Bertrand dit qu'il a voté contre, tout le monde rigole, donc bon ...

Bayrou : "Le savoir est quand meme plus important que le rosé"

Marinne Le Pen n'a pas parlé une seule fois d'immigration.

Bertrand : "La géographie de la Turquie n'évoluera pas, notre position n'évoluera pas." Bon, attention au tremblements de terre ...

Il faut attendre la fin pour que DCB finisse par dire que si les haines entre francais et allemands on pu etre vaincu, les haines entre israéliens et paléstiniens aussi. Ouf.

Allez, dans la foulée, je prédis les réactions de dimanche soir :

L'UMP l'emporte avec un petit 25% : "les francais ont confirmé que lorsqu'il y a une volonté politique, comme celle de Nicolas Sarkozy. Nous nous battrons pour imposer une europe sociale, protectrice, etc..."

Le PS arrive deuxieme à 20% : "La majorité des francais se sont exprimé contre Nicolas Sarkozy. Nous nous battrons pour imposer une europe sociale, protectrice, etc..."

Le Modem arrive à quasi égalité avec les Ecologistes : "Il y a un grand besoin de renouveau. Nous nous battrons, etc..."

Le FN arrive troisième : "Nous nous battrons pour arrêter la dissolution de la France". Oui, c'est le FN qui arrive troisième. Désolé. Avec un petit 13%. Je suis un mec un peu pessimiste. Donc oui, Dimanche, le FN arrivera devant le modem et les verts, l'un à 12 et l'autre à 12.5, je sais pas dans quel ordre, et à vrai dire je m'en tape.

De Villiers est élu in-extremis : "J'y suis pas, j'y reste !"

Bref, vivement Dimanche, qu'on puisse voter, et à nouveaux ce marrer.

mercredi 27 mai 2009

C'est l'histoire de trucs....

Reprenons un peu notre sérieux pendant cette campagne électorale rigolote (surtout que j'ai rien de franchement drôle à raconter aujourd'hui, à part que Barcelone est en train de mettre un raclée à Manchester United, et que ça me fait vaguement penser à cet excellente planche de Martin Vidberg (en même temps, Vidberg, c'est un peu comme Boulet ou xkcd, c'est *tout le temps* excellent, et ça en devient rageant. (Oui je suis jaloux, et ça commence à faire trop de parenthèses dans ce billet, on dirait du LISP))).

Je viens de tomber sur une rigolote petite video intitulée 'The Story of Stuff", qui traite globalement de la société de consommation, de comment ça fonctionne et de pourquoi ça marche plus forcément aussi bien que ça pourrait. La vidéo est relativement courte, assez digeste, pas trop gratuitement polémique (forcément un peu, l'auteuse est une ancienne de chez Greenpeace, et "les entreprises" sont quand même représentée par une caricature de gros méchant capitaliste à cigare, mais bon, on ne se refait pas. Et moi je dois absolument arrêter les parenthèses.)

Bref, la video mérite d'être regardée, à mon avis, ne serait-ce que pour la critiquer vilainement ;)



A compléter par une petite visite sur le site de propagande associé, avec une petite "fact sheet" qui cite ses sources (ce qui aurait tendance à me décourager totalement de troller, tellement j'ai la flemme d'aller vérifier la bibliographie).

Ah, c'est sur, c'est moins sérieux que les lib-dubs des vrais gens qui sont sensés s'occuper de genre de problème pour de vrai, tout ça.

Ah, on m'indique que le FC Barcelone vient de gagner la Ligue des Champions (ce qui doit faire une belle jambe à Lyon), et que maintenant il ne leur reste plus qu'à vendre la Sagrada Familia pour éponger leur colossale dette.

Du coup, y'a un match le 7 juin ?

lundi 25 mai 2009

Les européennes, un élection rigolote - 5ème chapitre

Je viens de ma taper ma première séance de films de campagne officielle des élection européennes.

Oh My Fracking God.

Songez que j'ai zappé d'un passionnant début de grand débat avec Yves Calvi au milieu de Barnier, Désir, Cohn-Bendit et Sarnez. Le pauvre Yves a commencé par ce faire engueuler par Danny parce que l'émission passe trop tard. Ce n'est pas complètement faux. Mais dire ça à un gars qui vient de se payer Darcos et Bartolone en numéro de duestistes pour la quatre-cent-soixante-douzième version de "la violence à l'école, que faire ?", et qui aimerait sûrement beaucoup rentrer à la maison ou aller se jeter un picon-calva avec Christophe Barbier, c'est pas super-charitable de là part du leader écologiste.

Donc, ayant zappé, je me suis retrouvé devant ma première pépite : à ces élections, vous pouvez voter pour des gens. L'Union de Gens, pour être exact. Un parti garanti 0% de politiciens (oui oui, les gens on été mis sur les listes de force, en vrai ils préféreraient être ailleurs, ma bonne dâme, la politique, tous des pourris), qui fait des manifs rigolotes et qui promet, en cas d'élection, de reverser leur salaire de députés et de vivre sur leurs indemnités diverses. Ce qui est l'inverse de certains autres députés qui savent que même si on sèche toutes les sessions au parlement, on prends des amendes sur les défraiement mais pas sur le salaire, ce qui fait toujours 7000euros mensuels, soit probablement 1/2 journée de salaire de Mickael Landreau.

Ensuite j'ai eu droit à un film tout consensuel (et je pèse mes mots) du PS, avec une image de Martine Aubry légèrement décalée, mais, je vous le donne en mille, décalée sur la droite, franchement, pas de bol. Le passage sur le plan de 100millions (ou milliards ? je sais plus) et la salaire minimum dans toute l'europe m'aurait bien fait marrer si j'avais été sur que le Parlement avait bien les pouvoirs pour co-décider, mais là comme ça j'ai un doute. Et j'ai beaucoup aimé la référence au Parti Socialiste Européen, qui comme notre beau PS à nous n'irait jamais, mais alors vraiment jamais voter avec des méchants de droite au parlement.

Après, moment de bonheur inatendu. avec le clip de la Majorité-UMP-Présidentielle-de-droite-Merci-Mr-Le-Président, dans laquelle un Xavier Bertrand mal cadré commence à débiter son texte sur l'Europe-et-Merci-Mr-Le-Président, avant que la caméra ne bouge encore plus brusquement, mais, faut pas déconner, toujours sur la droite. Et là je vous le jure, je vous le promet, et dès que j'ai la vidéo je vous la colle, le film part en parodie de lib-dub par les stagiaires photocopieuses de l'UMP sur la voix du chef de file préféré du parti-de-Merci-Mr-Le-Président. Bon, 20euros et 1 bière qu'on apprends avant 3 semaines qu'une partie sont des intermittents du spectacle payés avec la caisse noire du ministère de quelque chose ou du conseil général de quelque part, mais je vous promet que ça fait un choc, et que honnêtement je ne m'attendait pas à un truc aussi absurde et décalé de la part de l'UMP. Après, malheureusement pour eux, il y a le texte qui défile en bas, donc ça a rapidement l'air d'un mauvais karaoke qui parlerait d'immigration et de politique industrielle, mais bon.

Et puis, enfin, le plaisir du soir : la minute trente de communication du Parti Radical de Gauche, qui commence par ses mots : "Le PRG ne présente pas de candidats cette année. Pourquoi ?". He oui, les européennes sont des élections tellement rigolotes qu'elles invitent ceux qui n'y participent pas, et que certains invités n'y participent pas non plus. Car, oui, et d'autre vous l'expliqueront mieux que moi, les pauvres radicaux n'ont pas pu présenter de liste, ni faire alliance avec l'UMP ou le PS, et donc, ils vont consacrer le temps de parole qui leur est accordé parce qu'ils ont des élus (grâce au PS souvent et un peu à l'UMP parfois) à râler sur le PS et l'UMP, parce, zut, y'a pas de raison. Perso j'aurais bien aimé un truc vraiment surréaliste, genre "on n'a rien à vous dire alors on va vous passer une minute d'expression corporelle chorégraphique russe sur une musique brésilienne avec un paysage africain dans le fond, histoire de bien vous faire comprendre qu'on en a rien à foutre de l'Europe et de votre élection à la con, cette année, allez vous faire foutre".

Quinze jours comme ça : mon ventre va pas tenir. Il n'en demandait pas tant.

Le 7 juin, votez, mais pas PRG. On va bien se marrer.

vendredi 22 mai 2009

Les européennes, un élection rigolote - 4ème tour

Bon, je dois faire amende honorable. J'ai écrit deux bétises.

D'une, les gens qui sont après la 20ème place sur une liste dans une circonscription à 10 candidats ne sont pas inutiles : ils sont suppléants. Nuance.

De deux, les élections sont bien à la proportionnelle, mais de là à dire que "si tu fais 10% des voix, tu as 10% des suffrages", il y a un pas. C'est plus rigolo et compliqué que ça.

En l'occurrence, en France, pour ces européennes, on utilise la méthode de "la plus forte moyenne" pour répartir les sièges. Concrètement, supposons qu'on soit toulousain, et qu'on ait 10 sièges à repartir dans la circonscription "Sud-Ouest". Supposons qu'on ait les scores suivants :

  • Parti Bleu : 30%

  • Partis Rose : 20%

  • Parti orange : 15%

  • Parti vert : 10%

  • Parti rouge & jaune à petit pois : 5%

  • Parti du vol yogique, & autre petits partis : 1%



D'abord, on se débarrasse des listes en dessous de 5%. Ceux qui ont fait entre 3 et 4.9999999% auront droit au remboursement d'une partie de leur frais de campagne. Sinon, ils ont plus qu'à retourner sauter à genoux.

On calcule, pour chaque parti, ce qu'on appelle les moyennes, c'est à dire, tout connement, qu'on divise le score par 1, 2, 3, etc ... Par exemple, le parti bleu à les moyennes suivantes : 30, 15, 10, 7.5, 6, etc.. Le parti rouge à les moyennes 20, 10, 6.66, etc...

Donc, le 1er siege, on le donne à la liste bleu (30), puis le deuxième siège on le donne à la liste rose (20). Pour les troisièmes et le quatrième sièges, on en donne un a la liste orange et l'autre a la liste bleu (15). Si jamais c'était le dernier siège à le refourger, on
le donnerait à la liste dont... la moyenne d'age est la plus élevée (non, je ne blague pas). Et ainsi de suite jusqu'à épuisement des sièges.

Comme je suis un pauvre geek, évidement, j'ai fait un petit script Ruby pour calculer ça. Allez voir là-bas si j'y suis.

En gros, en le faisant tourner avec les derniers sondages de lemonde.fr, j'arrive, dans ma belle région du Sud-Ouest, avec les scores suivants :

  • UMP 28

  • PS 21

  • MODEM 13

  • VERTS 10

  • FN,NPA 6

  • FDG 5.5

  • Libertas


à la liste suivante : (roulements de tambours...)

  • 1 - DOMINIQUE BAUDIS (UMP)

  • 2 - KADER ARIF (PS)

  • 3 - CHRISTINE DE VEYRAC (UMP)

  • 4 - ROBERT ROCHEFORT (MODEM)

  • 5 - FRANCOISE CASTEX (PS)

  • 6 - JOSÉ BOVÉ (VERTS)

  • 7 - ALAIN LAMASSOURE (UMP)

  • 8 - MARIE-THÉRÈSE SANCHEZ-SCHMID (UMP)

  • 9 - ERIC ANDRIEU (PS)

  • 10 - ANNE LAPERROUZE (MODEM)



(Merci à MiCandidate.eu pour les listes de candidats)

Donc, ce n'est pas vrai, si on fait 28% des voix, on n'a pas 28% des sièges, on en a plutôt 40%. Du moment qu'on gagne en fait. Parce que les verts, eux, on bien 10% des sièges. Les gens qui sont entre 5 & 10 se demandent un peu pourquoi ils sont venus, mais j'ai beau chercher, je n'ai pas trouvé comment envoyer 0.5 fois Jean-Luc Mélenchon à Strasbourg.

L'autre jour, un article sur Agoravox se plaignait du caractère "anti-démocratique" de cette méthode comparée à l'ancien système, qui appliquait le même mode de calcul à une seule liste nationale. Il faut reconnaître que, si on doit faire 5% de 786, alors là tout de
suite ça donne un compte plus rond, et Jean Luc a son siège.

Disons que le nouveau système favorise les 3/4 plus gros partis. En même temps, il est possible qu'un petit parti comme Libertas (alias MPF + CPNT) fasse un bon score dans une circonscription sur 8 mais pas dans tout le pays, et donc, comme je le disais, Fred Nihous à quelques chances.

J'avous personnellement préférer ce système à celui utilisé pour les législatives françaises. Si on faisait 72 circonscriptions, avec deux tours, il est clair que seuls deux partis arriveraient à envoyer des députés. Ce qui serait dommage, parce les deux partis auxquels je pense ne sont pas nécessairement ceux dont sont issues les députés les plus assidus...

Comme quoi, le 7 juin, votez, on va bien débugger (ah oui, parce que si mon script donne
le bon résultat du premier coup, j'offre un verre à Lionel qui n'arrête pas de me corriger quand je dis que l'élection a lieu le 7 mai ;) )

World of ChezNous

Nico était content.

Il avait gagné une grosse carte prépayée pour jouer 5 ans. Il allait pouvoir se donner à fond.

Comme classe, il avait choisit "policier", ça lui rappelait un ancien job. Et puis il avait frimé sur un forum qu'il allait roxxer sur une zone level 80, alors il lui fallait du costaud. La prêtresse amazone, le paysan cavalier ou le paladin poête, il laissait ça aux autres.

Ca s'était pas trop mal passé au début, mais là depuis quelques temps, il lutte comme un porc.

L'autre jour, il a même pris une horrible branlée dans un raid sur un vault.

Après, il a essayé de rentabiliser une pauvre quête quotidienne, mais c'est même pas dis qu'il en tire 100GP.

Du coup, maintenant, rien à foutre : il grinde.

Mais c'est dur.

En plus, sa bécanne rame à mort, il se demande si il a pas un spyware ou deux qui trainent ...

Bref, c'est la loose.

Et sa chanteuse de gonzesse qui arrête pas de lui demander "au fait, chouchou, qu'est ce qu'on fait le 7 juin ?"

dimanche 17 mai 2009

Les européennes, un élection rigolote - 3ème mi-temps

Aux élections européenes, on est inscrit sur une liste, et si la liste fait des voix, et bien des gens de la liste sont choisis pour être élu. Y'a des calculs mathématiques pas trop compliqués mais un peu quand même. Mais bon, ce qui est sur, c'est que normalement, les têtes de listes doivent pouvoir se faire élire sans trop de problème.


Pour les autres, c'est plus compliqué. J'ai par exemple du mal à comprendre ce qui motive profondément Amélie ARRO, en 2Oième et dernière position de la liste UMP dans la circonscription Sud-Ouest, à se lever le matin pour aller tracter vu qu'il n'y a que 10 sièges à pourvoir dans la région. C'est à dire que quand bien même la liste Baudis ferait 120% des suffrages (on sait jamais, ils peuvent peut-être ressortir les machines à voter floridiennes), elle n'aurait pas droit au moules-frites ni à la choucroute. Mais y'a surement une subtilité qui m'échappe.


Par contre, pour les autres têtes de listes à la mort-moi-le-noeud, si tous ce passe bien ...



  • Certe, JFK va lutter pour faire tenir ses discours à la tribune dans les temps imparti. Mais ça fera des vacances à la redac de Marianne/

  • Si Zohra veut visiter Bruxelles et Strasbourg, elle croisera peut-être sa maman. On sait jamais. Avec un peu de chance.

  • Michel Barnier, si il finit commissaire, va pouvoir faire chier le ministre de l'agriculture français. Chacun son tour.

  • Vincent Peillon, Harlem Desir, Benoit Hamon et Aurélie Fillipeti, ça fait au moins quatre potentiels-présidentiables-non-je-n'ai-pas-d'ambitions-mais-si-il-faut-une-personne-pour-rassembler-je-peux-me-dévouer en moins à gérer au PS. Pour l'instant.

  • Franchement, dites moi que vous avez pas envie de voir José Bové partager un roquefort avec un lobyiste de chez Ronald à la cantine du Parlement ? Franchement ?

  • Phillipe de Villiers arrive à se faire re-élire tous les quatre ans. Donc, Frédéric Nihous à des chances de gagner quelque chose. Ca a pas du lui arriver depuis une carpe de 7.256kg au tournoi de pêche de l'Hérault en 1988 (si on commence à croire les conneries que raconte wikipedia.)

  • Nicolas Dupont-Aignan s'étant collé troisième sur sa liste en île de France, il est tout à fait possible que son parti fasse un score honorable, et qu'il ne soit quand même pas élu. Ce qui en terme de panache prouve une certaine cohérence gaulliène.

  • Jean Marie Le Pen sera comme d'hab réelu par les vieux friqués de la côte d'azur. Comme les députés européens l'ont privé de présidence de la séance inaugurale ("'pas de shoah' ? pas de chocolat !"), on va pas trop l'entendre. Il sera content, il continuera à pas aller siéger, on continuera à le payer, mais après tout qu'est ce que 7000 euros par mois pour avoir la paix quatre ans sur cinq ? Après, c'est les chtis qui décident pour sa fille, et là ...

  • Guy Bono était devenu la star de tous les internautes anti-hadopi (goût du pléonasme, quand tu nous tiens), il avait peut etre trop bien fait son taf, et avait sûrement quelques chances de faire ré-élire. Heureusement qu'il est au PS. Il va avoir du temps pour s'occuper de ses torrents


Et je suis sûr qu'il y a mieux, ou pire, et que de toute façon, le 7 juin(*), allez voter, vous allez vous marrer.



(* je vais y arriver, lionel, je vais y arriver)

mardi 12 mai 2009

Les européennes, un élection rigolote - 2ème service

Des fois la politique, c'est pas rigolos. Des fois, c'est carrément le bazaar (mais je vais pas parler d'hadopi, ça va déprimer tout le monde et puis on sait jamais, je tiens à mon poste). Des fois, c'est même consternant.

Alors, pour se détendre, il reste les élections européennes !!! Aujourd'hui, dans la série "Nan, sérieux ????", penchons nous sur deux candidats emblématiques (et quand je dis 'emblématiques', je veux dire 'que je connais leur nom et que voila, ben, c'est marrant) de l'Alliance Ecologique Européenne (parti dont wikipedia vous dira des trucs marrants, mais louches. Mais marrants). Bon, en vrai, leur candidats emblématique, c'est Antoine Wae-Vaech-Whaeevhsh -- bon, vous comprenez pourquoi Nicolas Hulot est plus connu,maintenant ?

Nan, que dire d'un parti dont une des têtes de listes est Francis Lalanne ?



Et dont une autre tête de liste est Patrice Drevet ?



Ben on peut dire "regardez leur programme", si vous le trouvez, si vous y comprenez quelque chose, et après c'est votre problème, je veux pas d'emmerdes, venez pas m'engueuler si vous élisez quelqu'un et que vous le regrettez deux ans après.

On est en démocratie, on a les élus qu'on choisit, et les candidats qu'on mérite.

De toute façon, le 7 juin, votez, vous allez vous marrer.

lundi 11 mai 2009

Les européènes, un élection rigolote - 1er round

J'aime bien les élections européènes. Pas forcément les candidats, pas forcément les élus, mais juste l'élection. Me dire que 27 pays qui avaient passé le plus clair de leur histoire à se fouttre sur la tronche vont tous, collectivement, dans un grand élan de ferveur démocratique, ne rien avoir à ficher tous ensemble d'une élection de leurs représentants communs au sufrage universel, moi, j'adorre.

Pour simplifier, disons que les européènes c'est pas forcément beaucoup moins absurde que la bataille de la Marne, mais que c'est quand même vachement moins salissant.

Et puis, comme c'est une élection à la proportionnelle (vous savez, le truc étrange où quand vous avez 10% des voix, vous avez 10% des élus. Un truc de malade. Pas de ça chez nous !), et qu'apparement les conditions pour déposer des listes doivent être un peu moins rigides qu'à d'autre moment, ben ça crée des vocations "étranges". Par exemple, en 1994 (année de la pas-coupe-du-monde-américaine) :



(merci à Toute l'europe.fr)

Et puis il y a évidement mes chouchoux : Europe Démocratie Esperanto (bonan tagon amikin !), dont le programme tourne autour de "y'en a marre d'avoir tout à traduire en 27 langues, mettons nous à l'esperanto et ce sera de la balle". Ke demandas lo popolo ?

Bref, le 7 juin (*), votez, vous allez vous marrer.

(* Merci Lionel ;) )

vendredi 16 janvier 2009

The problem with NoLife (et un peu Youtube, aussi)

Dans l'esprit du légendaire The problem with wikipedia de XKCD (quoi, vous n'avez toujours pas lu XKCD ? Mais je sers à quoi ?), voici le récit d'un cheminement intellectuel franchement douteux permis conjointement par la plus geekienne des chaînes de télé, et le plus télévisuel des sites de geek.

Un jour, dans votre vie, il vous arrivera peut-être d'être déprimé, pour une raison ou pour une blonde. Et aussi, d'être en vacantes. Et imaginons, d'avoir une FreeBox et donc plein de temps libre devant vous (ça commence à faire des hypothèses, je sais). Il n'est pas exclu que vous finissiez par passer vos journée en caleçon et robe de chambre devant la chaîne NoLife (bon la robe de chambre, c'est juste pour le cliché, faut pas pousser non plus.) NoLife est une petite chaîne faîte avec le coeur et trois bouts de ficelles par des jeunes gens forts sympathique qui ont juste passé trop de leur mercredi après midi à jouer à Super Mario en apprenant le japonais.

Quand NoLife parle de jeux vidéos, elle a le droit d'en dire du mal (même si c'est des gros jeux). Quand NoLife parle de cinéma, de culture, de cuisine même, c'est pas tout à fait la même chose que sur le reste du PAF (dans ta gueule). Maintenant, allez savoir pourquoi, quand il y a des écrans de pubs sur NoLife, il y a juste un spot, et c'est pour le DVD de la série Nerds.

Donc, supposons que vous vous retrouviez à regarder NoLife, et bien il n'est pas exclu que vous tombiez un jour sur de la grosse J-Pop qui tache (à savoir des groupes de midinettes jaunes fluos qui hurlent des remix du vieux tubes de disco européennes avec des chorégraphies dignes de bioman et plus de retouche photoshop quand dans un numéro spécial de Paris Match entièrement consacré aux vacances d'une rock-star ou d'un président de la République). Et comme ces gens là savent faire leur boulot, vous allez vous retrouver à essayer de vivre une vie productive avec CA dans la tête :



Complètement traumatisé par l'évènement, vous allez finir sur youtube pour essayer de vous repasser le clip d'en l'espoir fou de vous l'enlever des méninges (et dans le pire des cas, de mater de la post-puberte asiatique pour peu que soyez branchés sur le hentai). Et là, Youtube va faire son office, et vous raconter qu'en fait, les gamines ont honteusement repris un morceaux d'une groupe de disco. Est-européen. Ayant représenté l'Allemagne au concours de l'eurovision. En 79. Avec à peu près le même morceau, et une chorégraphie encore plus surréaliste (si si, c'est possible) :



Normalement, à ce moment de votre vie, vous aurez à nouveaux envie de sortir de chez vous, de rencontrer des vrais gens, de fonder votre entreprise, une famille, d'aller sur Mars, bref, n'importe quoi pour ne plus être obligé de traiter en même temps deux informations aussi contradictoire que la chanson populaire du soleil levant et la musique électronique d'outre-bavière.

Et là, pas de bol, six mois plus tard, vous rallumerez NoLife. Et vous apprendrez qu'entre temps, le clip sus-évoqué (celui des nanas en jaunes, hein, attention) est arrivé en haut d'un genre de top 50 thématique, et que suite à un pari stupide, l'équipe de la chaîne de télé se retrouve à refaire le clip avec encore moins de moyen, et encore plus de jaune :



Le monde moderne s'est abattu sur vous. Il ne vous reste plus qu'à aller apprendre le japonais pour frimer dans les conventions de cosplay, et poster les vidéos sur youtube.

Moi, je vais réviser mon teuton :


Moralité :
Get a life. Get a girlfriend

mardi 13 janvier 2009

The last keynote

6 Janvier 2003. 18h00.

Phil Shiller s'avance sur la scène. La boule dans la gorge lui rappelle un peu son safari en Afrique, avec l'impression que la bande de lions devant lui va vraiment le manger tout cru.

"Mais pourquoi j'ai accepté ça ? Pourquoi on n'a pas envoyé Steve, encore une fois ?"

Steve. Ne pas trop penser à lui. "Le laisser faire ça, franchement...", soupire-t'il. "Aucune morale, au board. Mériteraient tous d'avoir placé leur économies chez Madoff, tiens"

"Mes chers, amis, bienvenue à la keynote de cette conférence..."

(Merde, ils lui avaient dit de commencer par une blague, mais pas envie)

"Vous avez tous suivi les événements concernant la santé de notre CEO, Steve Jobs..."

(rumeurs dans la salle)


"... notre dirigeant qui a tenu à s'expliquer lui-même sur son état de santé dans une lettre ouverte. Écoutons son message :"


(La salle s'éteint, et les hauts parleurs crachent les paroles du 'maître' avec des relents de télé-évangelisme de banlieue, et un silence de réunion plénière au Sénat)

"... after further testing, my doctors think they have found the cause : ..."

(Phil a honte. Bon, personne n'a remarqué...)

"... a hormone imbalance that has been "robbing" me ... "

("Et merde". Phil en est sûr : il a entendu quelqu'un chuchoter dans la salle. "Hey, isn't that Noah Wyle's voice?". Bon. Tans pis. Ils auraient du faire comme pour Jean Paul II. Si seulement Steve pouvait encore articuler...)

"... of the proteins my body needs to be healthy. Sophisticated blood tests have confirmed this diagnosis."


Phil reprends. "Comme vous l'imaginez, nous avons tous été aux anges lorsque nous avons découvert que le problème de Steve était identifié. Mais c'est là que Steve nous a étonné -- comme nous pensions qu'ils ne nous étonnerait plus jamais."

(Allez, juste réciter le texte comme prévu, et après c'est fini)

"Steve a réfléchi, s'est levé et nous a dit : 'les mecs, ce qui m'arrive est un don du Ciel. On ne peut pas laisser passer un truc pareil. Toute ma vie je n'ai pensé qu'à la beauté, avec un grand B. On ne faisait pas des produits, on faisait du Beau. On modelait. On travaillait la matière pour enlever les couches inutiles, jusqu'à arriver au Beau.'"

("ah oui, la citation...")

"Steve a continué : 'St-Exupery disait : 'la perfection ce n'est pas quand il n'y a plus rien à ajouter, mais quand il n'y a plus rien à enlever'. Avec ce qu'il y a dans mon corps, nous allons amener la perfection là où elle était étrangère. Avec ce qu'il y a en moi, nous allons pouvoir modeler le dernier objet qui résistait à Dieu et aux artistes : The Human Body !!'"

(La salle oscille entre la surprise, et l'incrédulité. Seules quelques personnes ont déjà compris. Elles n'oscillent plus : elles ont déjà métaphoriquement le cul par terre. "Could he really do this ?")

"Et après, il s'est tourné vers nous, et dis : 'et si vous ne le faites pas, je laisserais Sergey & Larry essayer. Ca sera mon cadeau d'Adieu'".

("Oh f***. Yes, he can")

"So, Ladies & Gentleman, je suis fier de vous annoncer le dernier né des produits de chez Apple, une évolution technologique majeure, qui je l'espère tracera encore plus profonde la marque de Steve Jobs sur l'histoire de ce pays : ..."

(...roulement de tambours...)

"... introducing ..."

Sur l'écran géant, l'immensité blanche copyrightée, et au milieu du tableau immaculé, une fiole au reflets rouge pastels.

"... the iDiet !!!"

Hurlements de la foule en délire.

Phil n'a plus qu'à passer les slides et bafouiller ses explications techniques. "...50ml du sang du fondateur d'Apple, Steve Jobs..."

(Steve. Ne pas penser à Steve)

"..., traités pour vous inoculer les même spécificités hormonales pendant toute une semaine..."

(C'est un gars du marketing qui a trouvé le terme 'spécificités hormonales'. Un ancien de chez Pfizzer. Pour faire "moins peur", il disait. Rien de tel que des pharmaciens pour vous vendre à prix d'or une maladie mortelle)

"Quand aux effets, quoi de mieux qu'une image pour vous montrer le résultat ? "

(La honte revient. "J'aurais vraiment du reprendre un rail de coke avant de commencer")

"Avant / Après !!"



CNN interrompt ces programmes.

Le cours de l'action Apple remonte de 278% en dix minutes.

Dans sa chambre, Steve Jobs entends seulement un bourdonnement venu de la télé. A vrai dire ça fait quelque jours qu'il flotte un peu trop. Dans ses neurones de calculateur, il commence à douter. Peut-être qu'il aurait du mettre moins dans chaque fiole. Ou alors en tirer un peu moins d'un coup. Il tient moins bien le choc que prévu, et la perfusion lui fait horriblement mal. Encore de quoi faire un flacon, et il demandera à faire une pause. Allez, deux flacons.

Quelques instants plus tard, le génie de la Silicon Valley choppe une septicémie foudroyante, à cause d'une aiguille mal nettoyée. Système de santé de merde.

CNN interrompt ces programmes.

Le cours de l'action Apple chute de 28798786541% en cinq minutes.

Steve Wozniak à l'air d'un petit garçon perdu alors qu'il prononce l'oraison funèbre de son vieil ami. Lisa retient ses larmes. Bill Gates dit quelques mots pour calmer la presse. "La retraite plus ça, ça fait beaucoup d'un coup. Je suis peut-être le prochain." Humour d'ingénieur.

En nettoyant le bureau du CEO d'Apple, Fernando Mendoza ramasse un vieux bandana rouge et un disque de folk des années 70. Par un jeu de circonstances peu explicable, le bandana contient l'unique souche d'une étrange bactérie multimillénairement oubliée. Ses effets sur l'homo sapiens sont assez amusants : dans la plupart des cas, bien dosée, elle traite plusieurs formes d'une douzaine de maladies populairement tenues pour incurables. Curieusement, en présence de vinyle, de marijuana et de plastique blanc, elle entraîne de vilains dérèglements hormonaux, des pertes de poids carabinées, et une névrose psychotique obsessionnelle conduisant à un souci démesuré du détail.

Le technicien de surface balance tout ça à la poubelle. Maintenant, il ne risque plus de se faire engueuler par l'autre maboul de patron.

Britney Spears ressort un album.

CNN interrompt ces programmes.